déconnexion

Rencontre avec Bernard Tirtiaux

Une fois installés, Bernard Tirtiaux nous accueille avec un extrait de son livre Les sept couleurs du vent. Puis, le jeu des questions réponses commence. Patiemment, l’auteur nous éclaire sur son roman et son héros, nous expose sa vision de l’Histoire, de la musique... et des hommes. Le passage le plus marquant fut celui où, quasi en philosophe, il nous dit de concrétiser nos rêves, de les vivre jusqu’au bout, d’être libres. Et voilà que la sonnerie retentit déjà, nous laissant retourner en cours avec cette jolie conclusion.

Gautier Piret, 6G Langues

Bernard Tirtiaux m’a vraiment impressionnée. Je l’ai trouvé imposant de par sa voix (tout à fait particulière), de par sa taille, son assurance et surtout ses dires. Il parlait avec énormément de calme et de plénitude, comme si ses paroles devaient suffire à faire voler une plume. Il a réussi à faire flotter mes oreilles, et aussi, je pense, celles de beaucoup d’autres…

En l’écoutant, j’ai fini par apprécier son livre Prélude de cristal. Seule, j’avais perçu ses idées fortes, mais je n’avais pas réussi à entrer entièrement dans son roman. Je trouvais le personnage principal, Lena, trop légère et trop démonstrative dans ses sentiments amoureux. Elle m’agaçait. Cependant, quand Bernard Tirtiaux en a parlé, elle m’a semblé plus réelle et plus juste. J’ai été ravie de la découvrir sous un autre angle ; sous le point de vue de son auteur passionné par ce qu’il fait.

Je sentais qu’il avait envie de nous faire partager ses passions. Il expliquait son livre, répondant avec beaucoup de précisions à nos questions. Ainsi, j’ai pu remarquer sa vision précise du monde qui nous entoure : il expliquait, autant dans son livre qu’à l’oral, l’importance de l’amour, le handicap causé par le racisme et la difficulté de se séparer de la classe sociale dans laquelle chacun se trouve. Ce qu’il écrit a un sens, une profondeur. Bernard Tirtiaux est quelqu’un de très intéressant.

Je l’ai peut-être trouvé un peu trop sûr de lui quand il parlait de ce que ressentent les femmes. Quoi qu’il en soit, c’est un homme très respectueux des femmes : il en parle avec beaucoup d’admiration.

J’ai été ravie de l’écouter pendant une heure (même si elle était, à mon goût, insuffisante) : c’était une expérience très enrichissante.

Mathilde Collard, 5G Latin-Langues

En bref

Le voyage linguistique à Brighton

Le voyage linguistique à Brighton

Reportage...

Dictée polyglotte

Dictée polyglotte

Clémence ROMAIN, élève de 6e Générale, s’est classée 3e du concours "Dictée polyglotte" en ANGLAIS niveau B2.

Liens utiles

Athénée royal d’Izel (

Athénée royal

47, rue de l’Institut, 6810 Izel (Chiny)

Téléphone : 061/312455

Courriel : direction@arizel.be

Internat

Téléphone : 061/312013

Fax : 061/464391

|couper{150}|textebrut)
47, rue de l’Institut 6810 Izel (Chiny), Belgique
Phone: 003261312484